Du trouble à la thérapie

Langues et langage : du trouble à la thérapie

Les co-porteurs de ce thème abordent les langues et le langage de divers points de vue (psychiatrie, linguistique, littérature, didactique, écriture de création, plurilinguisme…), mais cherchent tous à en révéler chez les personnes en difficulté, par la thérapie ou la didactique, les ressorts réparateurs. Les ateliers d’écriture plurilingue proposés aux parents d’enfants suivis au CAMSP permettent de travailler le langage grâce à un travail sur les langues et la créativité, dont l’un des objectifs est de permettre de renouer avec la langue d’origine, souvent de gré ou de force perdue de vue.
Un autre versant du projet s’intéresse à l’apprentissage de la langue maternelle elle-même et à son rôle dans l’apprentissage d’une langue étrangère. Que se rejoue-t-il de proprement maternel dans l’apprentissage d’une langue non maternelle ? Comment expliquer les blocages observés dans l’apprentissage de la prononciation de l’anglais ? Une langue aussi différente que l’anglais remet-elle en jeu la question de la séparation origine mère / enfant, nécessaire à l’entrée dans le symbolique ? Rejoue-t-on cette entrée, que d’aucuns négocient au mieux, mais qui pour d’autres reste indépassable?
En outre, les méthodes d’enseignement jouent un rôle déterminant dans l’apprentissage d’une langue étrangère. Or, ces méthodes ont peu évolué au cours des dernières décennies alors que le public étudiant est en pleine mutation. On s’interrogera également sur les outils à mettre en œuvre afin de faciliter cet apprentissage : quels sont les supports que les étudiants actuellement en difficulté sont en mesure de s’approprier, comment rendre l’étudiant davantage partie prenante de son apprentissage, comment évaluer son travail ?